Catégories
UN PEU DE PSYCHOLOGIE

12 clés pour développer son estime de soi

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Elle comprend 3 piliers fondamentaux :
La confiance en soi : c’est-à-dire avoir foi en qui nous sommes, en nos capacités, nos atouts, nos qualités.
L’amour de soi : qui correspond à l’appréciation subjective, généralement positive, que l’on porte sur nous.
L’image de soi : qui est l’image que nous nous faisons de nous-même et celle que l’on renvoie aux autres.

Les autres

Au sein de ces 3 piliers fondamentaux, le rôle « des autres » est intimement lié à notre bien-être.
Approfondissons ensemble ceci :
– Une personne qui a confiance en elle, qui parle avec assurance, fait les choses avec dextérité, inspire la confiance.
– Une personne qui porte un regard bienveillant sur elle dégagera forcément de l’amour (celui qu’elle se porte) et engendrera, de fait, de l’amour à son égard. On attire ce que l’on est !
– Enfin, une personne qui a une bonne image d’elle-même irradiera, par conséquent une belle image aux yeux des autres.

Tout ceci rejoint finalement la fameuse loi de l’attraction : soyez souriant(e) et vous attirerez des personnes souriantes. Soyez violent(e) et vous aurez de la violence en face de vous. Nous pourrions continuer ainsi indéfiniment.

Alors comment augmenter son « self-estime » et vivre en harmonie avec soi-même et les autres ?

1. Se connaître

Connaître toutes les facettes de notre personnalité. C’est en se connaissant à fond que nous sommes nous, entier(e)s et heureux(se).

2. S’accepter

La suite logique du fait de se connaître à fond est bien évidemment l’acceptation de soi dans son intégralité, défauts et qualités.

3. Accepter l’imperfection

Les réalisations parfaites sont impossibles ! Si vous n’intégrez pas cette notion, vous serez un(e) éternel(le) insatisfait(e) !
Mettez votre talent au profit de l’excellence et non de la perfection. Arrêtez de perdre un temps inimaginable à refaire des choses qui sont, au final, insignifiantes.

4. Être conscient de ses limites

Rien de pire pour « se saper » le moral que de ne pas connaître ses limites. Il est évident que pour avoir une bonne estime de soi, il est nécessaire de se fixer des limites claires et des objectifs à sa portée.
L’objectif que vous vous fixez doit être atteignable selon VOS capacités et non les capacités des autres. Si vous ne respectez pas cela, vous serez vite découragé(e) à la moindre difficulté et vous n’y arriverez pas. Si vous n’y arrivez pas, votre estime va diminuer forcément.
Par contre, si vous procédez par étape, en validant des objectifs atteignables, réalisables et réalistes, vous aurez une bonne estime de vous.

5. Ecouter son cœur, ses émotions

Si vous ne voulez pas faire quelque chose car intérieurement cela ne vous dit rien, ne vous forcez pas.
Pourquoi se forcer ?
Est-ce pour faire plaisir aux autres ?
Est-ce parce que vous avez peur qu’on ne vous aime plus si vous dites NON ?
Et votre plaisir à vous dans tout ça ?!!

6. Faire taire la critique intérieure

Rien de pire que la petite voix saboteuse qui, comme son nom l’indique, va venir polluer votre esprit et saboter toutes vos entreprises.
Faites-la taire !
Remplacez-la par une voix entraînante, qui vous soutient.

7. Agir

Arrêtez d’être dans la plainte et passez à l’action !
C’est en agissant qu’on change les choses. La passivité n’a jamais aidé personne.

8. Accepter l’idée de l’échec

Il n’y a pas d’échec !
Juste un retour de la vie qui vous explique que cette façon de faire n’est pas la bonne.
Prenez cela comme un cadeau et non comme une calamité.
Ce que vous considérez comme un échec est en fait une orientation vers une autre méthode.

9. S’affirmer

Communiquez de manière assertive. Gardez votre positionnement, vos opinions sans empiéter sur celles des autres.
Soyez authentique, franc(he) et honnête.

10. Être empathique

Arrêtez de prêter vos intentions aux autres !
Essayez de voir avec leurs yeux. Vous serez beaucoup plus ouvert(e) à tous types d’échanges et de conversations.
L’empathie est LA BASE de la communication apaisée et des rapports sociaux optimaux.
Les bons rapports favorisent une bonne estime de soi.

11. S’appuyer sur le soutien social

Cultivez les réseaux sociaux (non virtuels bien entendu) et prenez le soutien social dont vous nécessitez. L’humain est grégaire, il a besoin de la communauté pour se sentir bien. C’est le propre de notre espèce.

12. Vivre en poursuivant ses rêves

Être en adéquation avec soi-même, vivre la vie que nous voulons NOUS POUR NOUS et non la vie que l’on nous a rêvé.
Posez-vous la question :
Quelle est ma mission de vie ?
Suis-je sur la bonne route ?
Suis-je à la place où je devrais être ?

Vous avez toutes les clés en main pour avoir une bonne estime de vous.
Si vous avez besoin de mettre tout ceci en pratique, n’hésitez pas à venir discuter avec moi lors d’un bref appel téléphonique de 15 minutes (gratuit) durant lequel nous pourrons parler de votre self-estime et voir comment nous pouvons la faire remonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.