Catégories
UN PEU DE PSYCHOLOGIE

Le syndrome de l’imposteur

DE QUOI PARLONS-NOUS ?

Nous parlons de ce sentiment d’imposture, de non légitimité, qui amène à nier son mérite, son succès.
Cela traduit bien-sûr un manque de confiance en soi. On vérifie tout le temps. On n’est pas certain de ce que l’on fait ou dit, on attend l’approbation de l’autre. Quand finalement on a cette approbation, on pense alors que le succès est justement dû à cette confirmation et non au travail fourni. Ce doute permanent nous empêche d’avancer, d’atteindre des objectifs voire même de vivre la vie qu’on voudrait.

COMMENT FONCTIONNONS-NOUS ?

Notre existence est basée sur la comparaison et le doute. Nous sommes souvent focalisés (voire toujours pour certain(e)s) sur ce que l’autre va penser de nous.
Va-t-on croire que je suis à la hauteur ?
Et si je ne le suis pas, va-t-on me trouver nul(le) ?

Lorsqu’on nous fait un compliment, on est gêné. On a envie de le prendre mais on a peur du regard des autres. On craint de passer pour une personne qui manque d’humilité. Pourtant, ne mérite-t-on pas ce compliment ?
Mais si j’accepte ce compliment et qu’au final, je ne suis pas à la hauteur, ….. C’est sans fin.

COMMENT RÉAGIR ?

Et si nous arrêtions de nous focaliser sur ce que pensent ou peuvent penser les autres de nous !
Et si nous prenions les bonnes choses de la vie comme elles viennent !
Arrêtons de nous demander si nous sommes capables et faisons-le !
Arrêtons de nous comparer et soyons nous !

Comme dans ce syndrome l’illogique a besoin de logique, faisons la liste de nos capacités.

Faisons un petit exercice :
Vous pouvez prendre une feuille et écrire dessus tout ce que vous savez faire et comment vous vous débrouillez dans ces domaines (vous pouvez vous noter sur 10). Soyez objectif, cette histoire est entre vous et cette feuille.
Reconnaissez vos talents, votre chemin parcouru ainsi que vos petites victoires qui ont jonché votre vie.

Au lieu de se comparer à ceux qui sont (à nos yeux ou même aux yeux de tous) mieux que nous, comparons-nous à ceux qui sont à un stade moins avancé que le nôtre. Tirons ces gens-là vers le haut. Faisons-les profiter de notre expérience et trouvons dans cela une certaine gratification.

Arrêtons de se poser des questions et osons !
Osons être nous tel que nous sommes ! Acceptons les compliments comme la critique ! Osons prendre cela pour argent comptant et apprécier le bonheur que ça procure.
Soyons dans la gratitude de la reconnaissance qu’on nous porte et non dans le questionnement de sa légitimité. Si on vous dit les choses, c’est que l’origine de cette révélation est belle et bien concrète.

Si votre manque de confiance en vous vous empêche d’avancer et que ce fameux syndrome de l’imposteur vous “ pourri ” la vie, nous pouvons en discuter ensemble lors d’un bref appel téléphonique qui nous permettra de cerner les origines de votre problème. N’hésitez pas à prendre votre rdv avec moi dans l’onglet “contact” de mon site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.