Catégories
ESTIME DE SOI

Le sentiment de solitude

Quel affreux sentiment que l’on subit, que l’on s’inflige malgré nous… Pourquoi dis-je que l’on s’inflige ce sentiment ?
Car il a la valeur qu’on lui concède.
Soit on y prête attention jusqu’à en faire une obsession et se rendre malade, soit on ne voit pas le fait d’être seul comme de la solitude et on vit cela différemment.
Le pouvoir est dans les mêmes mains à chaque fois : les nôtres !

DÉFINITIONS

Tout d’abord, posons les bases de ce concept en donnant deux définitions importantes

1. LA SOLITUDE : la solitude est l’état, ponctuel ou durable, plus ou moins choisi ou subi, d’un individu qui n’est engagé dans aucun rapport avec autrui.

2. ÊTRE SOLITAIRE : préférer se retrouver avec soi-même. Être plus à l’aise seul(e) que lorsque on est entouré de nombreuses personnes

Ces deux définitions permettent de faire la différence entre une chose subie et un besoin.

LE REGARD DES AUTRES

Là où ça devient intéressant, c’est la puissance du regard des autres et l’effet miroir que cela procure. On est déjà dans un auto-jugement de ce que pourrait penser l’autre d’une personne seule. Partant de ce postulat, on a tendance à se juger sévèrement, et, de notre propre chef, on va se mettre à l’écart. On entretient cette spirale et cette prison dans laquelle on s’enferme.
On a peur d’être vu(e) comme quelqu’un de bizarre, de méchant (il/elle est seule car il/elle n’a pas d’ami, il/elle ne doit pas être sympathique, donc je ne vais pas aller vers lui/elle), de pervers … J’en passe et des meilleurs.
De nous même, sentant le décalage qu’on se donne, et les jugements que nous portons aux autres dans des situations similaires, on se met à l’écart et on entretient ce sentiment de solitude qui devient notre zone de confort.
Pourquoi? Car on sait que là, on ne viendra pas nous “embêter” et qu’on sera tranquille sans subir le regard des autres.

MOI JE ME SENS SEUL(E) MÊME ENTOURÉ(E)

J’ai beau être entouré(e) de personnes aimantes, je me sens incroyablement seul(e). J’en souffre car je me sens incompris(e).
Cela m’est souvent rapporté en coaching. Je répète souvent à mes coachés : est-ce que tu essaies de communiquer ce que tu ressens, plutôt que de demander ce que tu voudrais qu’on fasse pour toi ?
Et souvent le problème vient de là, on prête nos intentions aux autres. Alors comme ils ne font pas comme on aurait fait nous, on s’isole, on se met à l’écart, même au sein de nos proches, en prônant une incompréhension de leur part et en érigeant un mur qui empêche toute progression.
Ce ne sont pas les autres qui doivent changer, aller vers vous et faire ce que vous aimeriez. C’est à vous, non pas de changer qui vous êtes, mais de modifier le regard que vous portez sur les gens, les situations.

JE SUIS REJETÉ(E)

Lorsqu’on est victime de cet affreux sentiment de solitude, on se sent rejeté(e). Et comme on se sent rejeté(e), notre cerveau, de lui-même, va prendre les devants et se mettre à l’écart.
Les autres me rejettent, je le ressens à travers leur regard.
La question n’est pas ce que vous ressentez, mais surtout quel regard vous portez sur vous.
Avez-vous confiance en vous ? Vous aimez-vous à 100 % ?
Qu’attendez-vous de l’autre ? Pensez-vous vraiment que ce fameux autre va faire pour vous ce que vous-même n’êtes pas capable de faire pour vous ? En d’autres mots vous aimer ?

On ne prend pas le temps de se découvrir et d’aimer être avec soi, on a peur de ce que nous sommes. Alors on demande à l’autre de faire pour nous des choses que nous même on n’est pas capable d’effectuer. C’est un sacré poids sur les épaules de l’autre qu’on lui met. La réaction est laquelle ? La fuite, et c’est humain. On crée nous-même la situation que l’on redoute par effet miroir.

COMMENT SORTIR DE CETTE IMPASSE

Le secret est d’apprendre déjà à vivre avec soi pour ne plus ressentir le mal-être de ne pas vivre avec les autres. Comment ?
Cela passe par la connaissance de soi, l’éveil à la conscience de ses propres schémas et l’acceptation de qui on est dans sa totalité.
Nous pouvons en discuter gratuitement si vous le souhaitez pour voir SI je peux vous aider. Cela n’engage à rien et pourrait surtout vous sortir de cette spirale néfaste pour vous.
Cliquez sur le lien ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.